Les mégalithes de la Manche

Ce site présente quelques aspects du mégalithisme dans le département de la Manche

L’allée couverte des Pierres Pouquelées

AC Vauville Pouquelées allee-photoHistorique
Monument très anciennement connu puisque fouillé depuis 1755 par la Société Impériale de Cherbourg qui n’a jamais publié de rapport. A cette époque, la sépulture était entière. En 1808 ou 1830 selon les auteurs, toutes les tables furent emportée mais le sous-préfet de Valognes, en ayant été informé, les fit rapporter. D’après L. Coutil, ce sont sans doute celles qui gisent sur le sol au nord et au sud . En 1833, la moitié des jambages a disparu. Le 3.12.1905, le conseil municipal de Vauville a donné un avis favorable à une demande de classement comme Monument Historique formulée par Coutil, et son don à l’État avec un chemin d’accès mais à la condition que trois dalles seraient replacées. Le classement est intervenu en date du 28.01.1907.

Situation
Section A n°452 du cadastre, à 500 m au nord-ouest de la D 318 de Beaumont à Vauville, sur une lande à 134 m d’altitude. Coordonnées : 49° 38′ 59.59″ N  1° 51′ 14.81″ W

Structure
Allée couverte orientée NW-SE, d’une longueur de 15 m (1) d’une largeur externe de 2,4 m et interne de 1,25 m, d’une hauteur sous les tables de 1,20 m. En 1906, Coutil, note 12 supports et deux tables horizontales plus dix autres inclinés ou renversés. A 1,5 m au nord, une table mesurant 2,25 m de longueur sur 1 m de largeur sur 0,45 m d’épaisseur. A 18 m au sud dans l’axe gisent deux tables de mesures à peu près semblables. Les éléments sont en grès quartzeux sauf deux en granite. Actuellement, le monument est très ruiné. Une vingtaine de supports est reconnaissable dont plus de la moitié est inclinée ou renversée. Deux tables sont encore en place, et celles évoquées par Coutil au nord et au sud sont toujours au même endroit. L’état de délabrement du monument est tel qu’il n’est guère possible de reconnaître une quelconque organisation interne de la sépulture. L’entrée même de l’allée est problématique et semblait se faire par le sud-ouest (2).

(1) Et non 13 m comme le signale L. Coutil.
(2) Selon Le Fillastre (1833), l’extrémité nord est fermée par une grosse roche de quartz grenu, l’autre extrémité étant ouverte (p.233). D’après De Gerville, une partie d’une longueur de 5 m a disparu vers le sud.

Aucun plan n’étant connu, un levé a été réalisé (G. AUBOIRE 1988)
AC Vauville Pouquelées allee-plan

 

Localisation

Stratigraphie
aucune connue

Mobilier
aucun connu

Bibliographie
Coutil L. 1906

Allée couvertePierre Pouquelées

Guy Auboire • janvier 31, 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *