Les mégalithes de la Manche

Ce site présente quelques aspects du mégalithisme dans le département de la Manche

Allée couverte des Cartésières (Saint-Symphorien-du-Mont)

Historique
Découverte vers 1870, cette allée couverte semble à cette époque encore recouverte de terre (reste d’un tumulus ?). Elle a fait l’objet en 1877 d’une note de M. Moulin dans les mémoires de la Société du Cotentin. Des fouilles incomplètes sont effectuées lors de la découverte par M . De Beauregard, fouilles qui n’ont pas été publiées. C’est à cette occasion que fut trouvé le matériel dont il est question plus loin. En 1896 puis en 1906, Coutil décrit le monument dans les mêmes termes. Deux ans plus tard, Coutil visite le mégalithe et publie un nouvel article plus complet et doté d’un plan.

En 1965, L’Helgouach cite le monument dans sa thèse sur les allées couvertes de Bretagne et brièvement fait allusion au matériel au matériel archéologique qui s’y rattache. Classée M.H. en 1977. En 2000, une publication réalise une synthèse sur ce monument.

Situation
Parc du château, à 40 m au NW de l’étang des Cartésières, le long du chemin reliant le château à l’étang. Cadastre : B 445. Coordonnées : 48°32’11.12 » N ; 0°59’56.46 »W

Matériel
Grattoirs et autres instruments préhistoriques, fragments de vase conservés à l’époque au château.

Structure
D’abord décrit par Coutil comme une allée couverte simple de 19 m de long, avec un vestibule de 13 m suivie d’une partie plus large de 6 m, le tout orienté du sud vers l’ouest, l’auteur complète et modifie son analyse après une visite en 1908. Cette fois-ci, iĺ décrit deux allées perpendiculaires l’une à l’autre : la première orientée est-ouest mesure 10,5 m. La seconde lui est accolée au milieu de son axe, vers l’extrémité ouest et mesure 8,90 m.

« La première galerie compte 10 supports en place sur la paroi sud et 7 supports à peu près en place sur la paroi nord ainsi que 4 dalles en place plus ou moins inclinées ; d’autres blocs, supports ou tables gisent à côté. Les tables sont à 70 cm ou un mètre de hauteur au-dessus du sol actuel de la galerie. La largeur du vestibule est de 1,10 m à 1,80 m en moyenne, suivant que les supports rentrent plus ou moins dans le vestibule.

Quant à la seconde galerie, formant une sorte de T par rapport à la précédente, la paroi nord-sud compte seulement deux supports aux deux extrémités et 6 sur la paroi parallèle ; une petite table existe à l’extrémité sud, une grande table bien en place à l’extrémité nord, à l’entrée de cette galerie ; elle mesure 1,30 de largeur et se trouve perpendiculairement à la façade du château côté du parc… »

Dans le prolongement de l’axe de cette table, parallèlement à la première galerie se voient trois tables placées les unes à côté des autres ; elles gisent sur le sol. Des fouilles pourraient prouver qu’elles n’indiquent pas l’emplacement d’une troisième allée…

Les dalles de couverture mesurent exceptionnellement en longueur 1,45 m comme mesure minimale, mais généralement 1,95 à 3 m. Toutes les roches utilisées sont des diorites dont on voit des blocs énormes dans le voisinage : à 100 m au sud de l’étang, un bloc mesure 6 m de longueur sur 2,5 m d’épaisseur et un autre 3,5 m sur 2 m. » (1908, pp.655-656)

Références
COUTIL L. 1908 Allée couverte de Saint-Symphorien du Teilleul (canton du Teilleul, arrondissement de Mortain, Manche). C.R. De l’AFAS, 37e section, Clermont-Ferrand

LEPAUMIER H. GHESQUIERE E. MARCIGNY C. 2000. Les mégalithes dans la Manche. Résultats liminaires : l’exemple des sépultures à entrée latérale, L’Archéologie dans la Manche, Fouilles et recherches récentes (1990-1999), Actes de la journée archéologique du 15 décembre 1997, Etudes et Documents, Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche, 13, p. 69-82

MOULIN H. 1877 Notice sur l’allée couverte de Saint-Symphorien. Mém. Soc. Ac. du Cotentin, t.II. pp.331-334

Allée couverteétang des CartésièresSaint-Symphorien

Guy Auboire • janvier 31, 2015


Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire

Your email address will not be published / Required fields are marked *